Télécharger en pdf

Promesse lorsqu’on honore un saint



« O Père illustre, ces âmes qui paraissent revêtues de vos mérites, n'ont accompli aucune œuvre semblable : quel fruit de salut pourront-elles donc obtenir? » Il répondit : « La jeune fille ornée de parures étrangères a-t-elle moins de beauté que celle qui a revêtu les siennes, si ces joyaux sont également précieux et bien travaillés ? Ainsi les vertus des saints, dont les fidèles obtiennent par leur ferveur d'être revêtus, leur sont communiquées avec une si tendre bienveillance, qu'ils pourront pendant toute l'éternité se réjouir et se glorifier des fruits de ces vertus comme s'ils les avaient eux-mêmes produits. »

(Chapitre LXIX, Livre IV)